Projets Plus Actions » Missions volontaires au Sulawesi
Stephanie mirielle. It ensures progressive Ha Ha Clinton-Dix Jersey, Interactive consent and communication with participants by fliers and business cards as well as novel online toolsThrough online tools, members can: Manage their consent concerning subprojects; Restrict the use of web data in different studies; Determine the extent to they will receive follow up contact and updates; And opt out of your initiative olivier vernon jersey. CuraRata aims to use novel IT systems to use pooled clinical personal information and biomaterials and to link clinical and research data. The aim is to develop professional quality health care provision that is innovative and affordable by encouraging participant involvement. It is essentially a personalized medical approach, And the process is dependent on active patient participationThrough the Home Care interface patient is able to obtain access to healthcare via his or her own electronic patient file from home or from work vikings custom jersey. It has continued to evolve a platform for crowd sourced health science whitney mercilus jersey, Enabling groups to operate open health studiesIndividuals can share both genomic and phenotypic documents and opt in to clinical trials Micah Hyde Jersey. final results are open to the public Antonio Brown Jersey, Both as raw data and in a tailored online genome browser. It publicizes the memories of genetic testing and has an educational purposeVolunteers and collaborators can use the sequence data to develop new tools for exploring genetic data. It hinges on open, Unencumbered standards and integrates health information across sites of care and over timeThe permanent medical record resides with the patient, Who can grant access permissions to bodies, doctors, people and other users of medical information.

Missions volontaires au Sulawesi

Ecovolontariat en Indonésie

Nous lançons en 2018 une première série de Missions d’écovolontariat sur l’île de Sulawesi en Indonésie autour des fabuleux karsts du Nord Konawe.

Si vous adhérez aux valeurs et aux causes que nous défendons, si vous souhaitez contribuer à la préservation de cette magnifique région et au mieux vivre de populations isolées, ou encore vivre un moment hors du temps, faire des rencontres inoubliables, observer de merveilleux animaux et vous dépenser en explorant un des plus beaux endroits de la planète, ces missions écovolontaires sont faites pour vous!

Baie de Matarape, île de Sulawesi, Indonésie

Parcours d’île en île en kayak de mer dans la baie de Matarape – Île de Sulawesi, Indonésie

Pourquoi partir avec nous ?

  • Pour avoir la chance de vous enfoncer dans des écosystèmes parmi les plus riches en biodiversité mais aussi les plus inaccessibles et menacés qui soient,
  • Pour découvrir la Wallacea, une région biogéographique extraordinaire car située à la transition entre les deux grandes écozones terrestres et marines indomalaise et australasienne,
  • Pour participer à la protection de l’un des 34 hotspots de la biodiversité sur la planète, une île considérée comme le dernier refuge d’une faune et une flore unique,
  • Pour œuvrer à la restauration d’un milieu côtier magnifique mis en péril par la pollution aux déchets plastiques notamment,
  • Pour comprendre les enjeux environnementaux et sociaux de cette région en développement,
  • Pour partager des aventures extraordinaires et créer des liens d’amitié très forts,
  • Pour vivre une déconnexion et un ressourcement rare et bénéfique au rythme de la nature, de la mer, des chants des oiseaux de la forêt… Bref une expérience de vie intense et inoubliable.

Ou parce que vous en avez marre de vivre dans l’illégalité 😉 En effet, la charte de l’environnement présente dans la Constitution française rappelle que l’environnement est le patrimoine commun des êtres humains et que « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement ».

Où agissons-nous ?

Depuis 2012, notre partenaire Naturevolution explore les karsts isolés du Nord Konawe sur la péninsule Sud-Est de l’île de Sulawesi en Indonésie, un des derniers « Mondes Perdus » de la planète. Une zone biogéographique aussi inaccessible qu’exceptionnelle constituée notamment d’une partie montagneuse (le massif de Matarombeo) et d’un archipel sauvage d’îlots paradisiaques (la baie de Matarape).

A travers sa mosaïque d’habitats, près de 80 % des amphibiens, un tiers des oiseaux et 98 % des mammifères terrestres sont endémiques de l’île. Ses massifs karstiques en particulier protègent également la plus grande concentration de papillons au monde ainsi que les plus anciennes peintures rupestres tandis que ses fonds coralliens sont parmi les plus riches de la planète. L’île de Sulawesi abrite donc un fabuleux patrimoine naturel et archéologique.

© Evrard Wendenbaum / Baie de Matarape, île de Sulawesi, Indonésie

Pourquoi nous engageons-nous sur ce terrain ?

Cette fabuleuse région est menacée par le développement fulgurant des mines de nickel, des plantations de palmiers à huile et par la pollution aux plastiques.

De par les courants marins propres à la baie de Matarape, les déchets plastiques flottants proviennent majoritairement des villages environnants et finalement peu de la pleine mer. Le nettoyage de ces plages et de leurs récifs frangeants permet donc d’obtenir un résultat véritablement significatif et permet également de récupérer des déchets plastiques récents et donc encore retraitables.

Les plages ainsi nettoyées et redevenues paradisiaques sont un atout de poids pour valoriser le développement d’un écotourisme qui concurrencerait sérieusement les autres activités économiques locales dévastatrices pour l’environnement : les exploitations des mines de nickel ou les plantations de palmiers à huile qui déforestent l’ensemble de l’île à un rythme effréné.

Fin des opérations de nettoyage des déchets plastiques sur la plage

Que faisons-nous concrètement lors de ces missions ?

En 2018, nous avons choisi de concentrer nos efforts de conservation sur la partie côtière de cette région et notamment la splendide baie de Matarape surnommée la petite Raja Ampat.

Nos missions sur ce terrain ont un double objectif : 1/ Assurer un suivi biologique des espèces marines (poissons et coraux) et 2/ Mettre en place une filière de traitement des déchets plastiques à travers 4 étapes concrètes et indissociables :

  • La sensibilisation des populations appuyée par les autorités locales sous forme de réunions avec les villageois, la création de panneaux d’information et la formation des personnes-ressources locales.
  • Le nettoyage des plages et des récifs frangeants avec les habitants de la région et l’évacuation des déchets plastiques vers un centre de tri.
  • Le tri et le recyclage des déchets plastiques collectés.
  • La valorisation des déchets plastiques devenus des objets transformés (objets du quotidien, artisanat, matériel de pêche, etc…).

En tant qu’écovolontaire, nous vous proposons de participer à toutes ou partie de ces actions.

Nous prévoyons que deux tiers de votre temps soient consacrés à ces missions. Le reste sera dédié à la découverte du spectaculaire massif de Matarombeo situé à quelques dizaines de kilomètres de là.

Observation en snorkeling de la biodiversité marine des récifs frangeants

Comment vivons-nous sur le terrain ?

  • Nous progressons de plage en plage en kayak de mer (ou à bord d’un bateau de pêche local assurant la logistique) en totale autonomie,
  • Notre camp de base (sous tente personnelle) est à chaque fois installé sur une plage. Nous dormons sous les étoiles et le doux bruit des vagues,
  • Nous passons la majorité des journées en pleine nature au bord de l’eau ou même dans l’eau. Nous nous rendrons également dans quelques villages côtiers,
  • Nous mangeons des produits ramenés de Kendari agrémentés de poissons issus de la pêche locale et de fruits et légumes tropicaux locaux,
  • Chacun participe à la vaisselle,
  • Nous récupérons l’eau douce dans les rivières qui sortent du coeur du massif avant de se jeter dans la mer, nous la filtrons ou la faisons bouillir,
  • Quelques boissons (bières ou sodas) peuvent être parfois trouvées dans les villages,
  • Des toilettes sèches et des douches seront aménagées aux abords des campements.

« Cette vie dans la nature s’avère relativement confortable et surtout source d’amitiés et de bonnes tranches de rigolade »

Les îlots karstiques et sauvages de la baie de Matarape, île de Sulawesi, Indonésie

Qui sont les volontaires ?

Toutes les candidatures, de tous âges (à partir de 18 ans, ou moins si accord des parents), toutes compétences et toutes nationalités sont les bienvenues, sans la moindre discrimination.

« Seuls l’envie, l’enthousiasme et la motivation comptent »

Aucun bagage scientifique particulier n’est demandé ni aucun diplôme pré-requis.

Les seules exigences sont que vous soyez :

  • contrôlé par un médecin avant le départ afin d’assurer une bonne forme physique
  • capable de parler le français ou l’anglais
  • souriant(e) et agréable à vivre

Exploration du massif de Matarombéo, île de Sulawesi, Indonésie

Combien de temps durent les missions ?

Nos missions durent 2 semaines

mais pour plus de plaisir on peut les doubler et rester 4 semaines.

Comment s’organise votre accueil ?

Nous vous donnons rendez-vous le dimanche soir à l’aéroport de Kendari (code KDI) ou à l’hotel Agung au centre ville de Kendari que vous pourrez rejoindre facilement en taxi (10€) si vous arrivez plus tôt. Nous partagerons un premier repas de bienvenue dans la ville de Kendari. La nuitée du dimanche sera prise en charge. Nous partirons sur le terrain dès le lundi matin pour atteindre l’après-midi même la magnifique baie de Matarape.

En fin de mission, nous vous ramènerons à Kendari le vendredi soir où la nuit d’hotel sera également prise en charge, et vous pourrez prendre votre vol dès le samedi matin.

Le massif vierge de Matarombéo, sur l’île de Sulawesi renferme des espèces animales et végétales encores inconnues

Quand partons-nous ?

Les dates des prochaines missions sont :

Période Dates de prise en charge à Kendari Dates de retour à Kendari Durée de la mission Actions envisagées
Avril-Mai dimanche 8 avril 2018 samedi 21 avril 2018 2 semaines Nettoyage du littoral (mangroves et plages) et tri des déchets plastiques
+
Observation et suivi biologique des espèces marines (poissons et coraux)
+
Mise en place d’une première filière de recyclage
dimanche 22 avril 2018 samedi 5 mai 2018
Juillet-Août dimanche 8 juillet 2018 samedi 21 juillet 2018 2 semaines
dimanche 22 juillet 2018 samedi 4 août 2018
dimanche 5 août 2018 samedi 18 août 2018
dimanche 8 juillet 2018 samedi 4 août 2018 4 semaines
dimanche 22 juillet 2018 samedi 18 août 2018
dimanche 8 juillet 2018 samedi 18 août 2018 6 semaines

Mise en place du camp pour la nuit sur une plage de la baie de Matarape, île de Sulawesi, Indonésie

Combien ça coûte ?

Durée Prix / personne Tarif couple Tarif groupe (+ de 3 pers)
2 semaines 1 350 € 1 240 € (-8%) 1 190 € (-12%)
4 semaines 2 050 € 1 890 € (-8%) 1 800 € (-12%)
6 semaines 2 700 € 2 480 € (-8%) 2 380 € (-12%)

Motivés ? Alors contactez-nous !

Vous en rêvez mais vous êtes fauché ? Pensez au crowdfunding !
Nous vous proposons une plateforme de crowdfunding dédiée et un coaching personnalisé afin de vous aider à récolter les fonds nécessaires auprès de votre entourage, de vos réseaux ou à organiser des événements de levée de fonds (ventes d’artisanat, projections, etc.).
Pour en savoir plus, rendez-vous sur ce lien : Crowdfunding

A noter que l’intégralité des coûts de votre mission, billet d’avion compris, est défiscalisable à hauteur de 66% pour un particulier, et de 60% pour les entreprises.

Résurgence d’une rivière au pied du massif karstique de Matarombéo, île de Sulawesi, Indonésie

Répartition moyenne du prix de ce voyage

Frais logistiques Frais de gestion Don en faveur du programme de conservation

Actvity Cost
Don en faveur du programme de conservation 30
Frais de gestion 20
Frais logistiques 50
 

Malgré sa taille imposante l’hydrosaure d’amboine est capable de courir sur l’eau pour fuir les prédateurs, massif de Matarombéo, île de Sulawesi.

Le massif karstique de Matarombéo est un véritable gruyère naturel présentant un vaste réseau d’eau souterraine

Comment s’inscrire ?

Si vous souhaite participer à l’une de nos missions écovolontaires, merci de nous contacter par courriel : jciviere@projetsplusactions.org